L'histoire de Sophie

Si les histoires d’Amour finissent par : « ... et ils se marièrent, vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants », dans la réalité, cela peut se passer différemment. Parfois, la colère, la jalousie, le mépris et/ou l’irrespect prennent le dessus radicalement sur l’Amour, et c’est la haine qui s’installe chez les personnes qui s’aimaient. Parce que rien n’est définitif, ce livre explique que nous pouvons, si nous le voulons, revenir à une situation où la relation reprend le dessus.

Ce livre raconte l’histoire d’une jeune fille, Sophie, et de ses parents. Ils se sont aimés, puis désaimés. La séparation de leur couple conjugal s’est mal passée. Les parents n’ont pas trouvé les moyens d’être un couple parental. Il y eut un appel à l’aide.

C’est là que le Ministère de la Justice est intervenu et a demandé à un Espaces-Rencontres d’accueillir, pour un moment, les membres de la famille afin que la relation entre tous les membres de la famille renaisse. Ce livre est le résultat de la relation entre services Espaces-Rencontres flamands et wallons. Le projet original a été réalisé par les Espaces-Rencontres flamands qui nous ont permis de reprendre leur projet. Qu’ils en soient remerciés. Nous avons adapté le texte, et Michèle VAN DER HAAR l’a illustré. Il n’aurait pu être réalisé sans l’appui moral et financier de Christiane VIENNE, Ministre wallonne de la Santé, de l’Action sociale et de l’Egalité des Chances et de façon plus générale du Gouvernement Wallon et du Parlement Wallon qui, en avril 2004, ont reconnu le rôle et la nécessité des Espaces-Rencontres en Wallonie.
Et nous les en remercions.

Nous, c’est la Fédération des services Espaces-Rencontres francophones (FESER) qui regroupe la plupart des Espaces-Rencontres en Wallonie mais aussi à Bruxelles, créée par des personnes touchées par la violence qui peut se vivre dans une famille et attachées à ce que la Sagesse et l’Amour soient possibles pour la sérénité de chaque parent et enfant.

Etienne LEROY
Président de la FESER

----------

Dans certaines situations de très grands conflits entre les parents, il arrive qu’aucun compromis ne puisse intervenir au sujet de la garde et du droit de visite de l’enfant. Il s’avère parfois nécessaire de protéger l’enfant du conflit parental. Dès lors, il s’agit de relever le défi de repenser, sans préjugés, la relation entre l’enfant, son père et sa mère. Une nouvelle infrastructure était nécessaire pour de telles pratiques: c’est ainsi que sont nés les premiers «Espaces-Rencontres» en 1992.

L’objectif premier des services «Espaces-Rencontres» est de permettre à l’enfant de rencontrer le parent avec qui il ne vit pas, voire ses grands-parents, dans un lieu neutre et protégé. Ces services contribuent, par ailleurs, à ce que ces derniers puissent retrouver une place auprès de l’enfant et participer à son histoire. Enfin, les services «Espaces-Rencontres» veillent à rassurer le parent hébergeant, en lui redonnant confiance en lui et en l’autre parent, et surtout à préparer les familles à gérer, elles-mêmes, l’exercice du droit aux relations personnelles.

Je suis convaincue qu’il est, aujourd’hui, primordial de préserver ou de restaurer ce lien familial essentiel à la structuration de l’enfant et de l’adolescent et de responsabiliser, sans pour autant les stigmatiser, les adultes dans leur rôle de parents, au-delà de leur conflit.

Christiane VIENNE
Ministre wallonne de la Santé, de l’Action sociale
et de l’Egalité des Chances

L'histoire de Sophie
FESER - 2015